Interview Manon Guillemot, diplômée en aménagement extérieur

Insertion professionnelle

  • Manon Guillemot

    Manon Guillemot est diplômée en 2020 de la Licence Professionnelle Chargé d'affaires, parcours Aménagement extérieur. A l'occasion d'une rencontre organisée avec les étudiants de la promo 2021, elle nous en dit plus sur son parcours.

    Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

    Après mon bac, j’ai fait un BTS Aménagements Paysagers au lycée Kerplouz à Auray.

    J'ai connu la licence par le biais d'un retour d'expérience de deux étudiantes qui avaient suivi le même BTS que moi un an auparavant. Les dates de portes ouvertes étaient déjà passées mais j’ai candidaté par téléphone. Je cherchais une formation en alternance. 

    J’ai trouvé mon alternance dans l'entreprise Henri Mignon, à Kervignac dans le Morbihan (56). Aujourd'hui j’y suis toujours, je suis en CDI à temps complet, en tant que chargée d’affaires et assistante commerciale.

    Pouvez-vous nous en dire plus sur votre entreprise ?

    L’entreprise compte 20 salariés. Elle réalise en 2020 2,3 millions d'euros de chiffre d’affaires. Elle propose des prestations d’aménagement paysager, conçoit et dessine les jardins en bureau d’étude et accueille une large clientèle dans le showroom et la pépinière ouverte au public.

    Je suis arrivée en alternance en licence pro sur une création de poste qui visait d’une part à développer l’activité spa, nouvelle et prometteuse dans l’entreprise et d’autre part, un poste polyvalent aux fonctions d'assistante commerciale et de chargée de communication entre autres. En effet, l’entreprise développe depuis 2019, son activité de spas et spas de nage. A l’instar des petites piscines, le spa est un produit qui se démocratise et trouve sa place dans les petits jardins bretons. Le spa de nage est un bon compromis entre la piscine et le spa, surtout dans notre région. Il y a donc une demande croissante. Beaucoup de nos confrères ayant une activité spa sont piscinistes de métier. Notre force, c’est de proposer l’intégration paysagère complète dans le jardin, afin de créer un réel espace détente. J’ai donc en charge les projets d’intégration paysagère qui concernent en partie les spas.

    Pourquoi avoir choisi de faire la licence professionnelle chargé d’affaires ?

    Au sein de cette formation, on acquiert énormément de compétences: on est moins axé sur la technique acquise en BTS, mais beaucoup plus sur l’aspect commercial, le savoir-être en milieu professionnel, la gestion économique de l'entreprise, etc. Cela nous permet de prendre beaucoup plus de hauteur sur la vie de l'entreprise et sur notre cœur de métier.

    Par ailleurs, c’était une volonté de ma part de faire une formation en alternance. C’est beaucoup plus complet et enrichissant : l’alternance donne du sens à ce que l’on apprend et cela permet de mettre directement les exercices en pratique. Cela m’a également aidée à mieux m'intégrer dans l'entreprise tout au long de l’année.

    D’après vous, quels sont les points forts de la Licence Professionnelle Chargé d’affaires ?

    C’est tout d’abord la diversité des intervenants, qui sont des professionnels et aussi la diversité des parcours étudiants. Du fait des 4 parcours de formation (aménagement extérieur, aménagement finitions, agencement, enveloppe des bâtiments), les échanges sont plus riches et on en apprend encore plus. Enfin il y a une forte cohésion entre les étudiants aussi grâce à la coordinatrice de formation, qui a cet esprit convivial, professionnel, formateur et proche. Et à force de discuter entre nous tous, des liens forts se créent !

    Qu’est-ce que la formation vous a apporté ?

    J’ai appris à sortir de ma zone de confort. Je me sens plus légitime dans mon travail. La formation m’a aidée à prendre plus confiance en moi professionnellement par conséquent aussi personnellement. L’alternance m’a permis de m’intégrer petit à petit naturellement dans l’entreprise pour réussir mon insertion professionnelle.

    Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui sont en formation ?

    Ne pas attendre quand on a quelque chose à faire, surtout en début d’année lorsque c’est tentant. Ne pas se permettre de dire "ça je le ferai demain”. Il faut être assidu et organisé dès le début de l’année car la charge de travail ne fait que s’intensifier. C’est aussi de bonnes habitudes à prendre en entreprise par la suite.

    Je leur conseillerais aussi de ne pas se renfermer sur eux-mêmes, d’aller vers les autres et échanger, discuter dans l’entreprise ainsi qu’au sein de la licence, de poser des questions sans avoir honte. La curiosité va au contraire permettre de s’intégrer et de se construire.

    Et quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite candidater en Licence professionnelle ?

    Il faut être mobile, c’est important. Si on se dit que l’on veut chercher une entreprise uniquement autour de chez soi, c’est potentiellement possible mais cela met tout de même un frein. Aujourd'hui être mobile, c’est indispensable, et c’est enrichissant. 

    Il faut aussi bien travailler sa lettre de motivation. Ce qui est important, c’est de bien la structurer de manière authentique et honnête : dire qui on est, pourquoi on veut intégrer l’entreprise, et dire ce que l’on peut apporter dans cette entreprise. Bref, donner une vision à l’entreprise quand bien même elle vous recruterait.