FORMATION

Une pédagogie de l'alternance qui favorise les mises en situation pratique

  • Fête de l'Histoire

    La Fête de l'Histoire

    Projet porté par les étudiants de deuxième année de licence d'histoire, la Fête de l'Histoire a lieu tous les ans au mois d'avril sur le campus EC 53.
    Au programme: un forum d’associations mayennaises d’histoire locale et de promotion du patrimoine, des ateliers, des animations, des visites guidées du site, des conférences… Des activités spécifiques sont prévues pour les enfants.

    + LIENS UTILES

    Ouest-France  du 6 avril 2019 revient sur la 4e édition.

     

    Programme de la Fête de l'Histoire 2019

     
  • Rendez-Vous de l'Histoire de Blois

  • Etudier en Licence d’Histoire à l’UCO Laval ne se fait pas que dans les locaux de l’université.

    Pour le module d’introduction aux Sciences Humaines, les étudiants se rendent chaque année aux Rendez-vous de l’Histoire qui se déroulent à Blois. Les étudiants participent à cette manifestation en commençant par visiter un salon du livre d’une envergure exceptionnelle (150 éditeurs, 200 auteurs) consacré à leurs domaines de prédilections : l’histoire et les sciences humaines. Mais surtout, sur deux jours, ils peuvent assister à quelques six à huit conférences, tables rondes et autres communications choisies parmi les 300 proposées par les 700 intervenants, chercheurs, historiens de renom, dont ils retrouvent, pour certains, les noms dans les bibliographies des divers enseignements dispensés dans le cadre de la Licence d’Histoire, que ce soit en 1 ère, 2e ou 3e année de leur cursus.

  • Etudiants de 3e année de Licence Histoire récompensés au prix de l'initiative

    Projets d'utilité sociale

    Chaque année, les étudiants de 3e année de Licence d'Histoire travaillent en groupe sur un projet d'utilité sociale, dont ils doivent, au final, défendre l'utilité à l'oral.

    Chaque projet doit avoir du sens et un apport réel et justifié pour sa cible.

    Tous en course pour les enfants malades

    C'est le nom du projet porté en 2016-2017 par 4 étudiants de 3e année de licence d'histoire.
    Aline, Emy, Alexandre et Axel se sont vus remettre une mention Coup de coeur lors du Prix de l'Initiative, organisé par le Crédit Agricole Anjou-Maine.

     

  • Les étudiants de l'option métiers du livre de la licence histoire ont ainsi rencontré récemment l'autrice Marlène Tissot.

    Rencontres avec des professionnels

    Dans chacune des options professionnelles proposées, les étudiants sont amenés à rencontrer des professionnels : en effet les cours d'option sont enseignés par des professionnels du secteur.

    D'autre part, des rencontres pour découvrir les métiers sont régulièrement organisées.

    Rencontre avec des auteurs

    Les étudiants de l'option métiers du livre de la licence histoire ont ainsi rencontré récemment l'autrice Marlène Tissot. Cette rencontre a été organisée en partenariat avec l'association Lecture en Tête de Laval. L'autrice de "Maille à l'envers" et des recueils de poèmes dont "Lame de fond" et "Histoires (presque) vraies", a répondu avec une grande gentillesse et beaucoup de sensibilité aux questions des étudiants. Ainsi c'est un peu de la vie d'auteur, de son parcours et de ses aspirations futures qu'elle a livré aux étudiants.

    A l'issue de la rencontre, Marlène Tissot s'est prêtée au jeu de la dédicace.

  • Techniques d'expression : plaidoyers pour l'avenir

  • Un plaidoyer est la défense, écrite ou orale, d’une personne, d’une opinion ou d’une cause.

    Dans le cadre universitaire de la licence d’histoire, le plaidoyer pour l’avenir a pour but de permettre aux étudiants de développer des capacités d’expression et d’argumentation appuyées par une véritable force de conviction.
    Afin de coller au mieux aux attendus d’une future pratique professionnelle, ce plaidoyer, rédigé par les étudiants, s’appuie sur un travail collectif dont on attend qu’il réponde à une problématique concernant le monde professionnel en lien avec leur option, ou leurs centres d’intérêt personnels ayant une dimension collective et sociétale. Il est également demandé aux étudiants de pouvoir s’inscrire dans une démarche de développement durable, à comprendre dans sa dimension éthique et donc politique prenant en compte l’humain, le social, l’économique et l’environnement.

    Le plaidoyer est le moyen d’apprendre à défendre ses idées et ses convictions et de s’approprier la maîtrise de la méthodologie de projet, ce qui servira dans toute activité professionnelle future.
    Il s’agit aussi pour les étudiants de pouvoir aller au contact d’un terrain en menant, par exemple, une enquête exploratoire ou des entretiens.
    Dès lors, les étudiants élaborent un véritable travail de recherche sur la thématique qu’ils dégagent de façon concertée et collective,
    apprenant en pratique, le travail en équipe, la cohésion de groupe,
    la négociation et la défense d’un projet.

    Ce travail donne lieu à un dossier argumenté et écrit prenant la forme d’un projet « clés en main », pouvant être réalisé, et à une soutenance collective scénarisée en amphi durant laquelle le jury s’attache à comprendre :

    • le cheminement du groupe,
    • les constats, causes et conséquences permettant de faire le diagnostic,
    • le problème posé par la situation et ce qu’on cherche à résoudre,
    • le projet défendu, sa pertinence et sa faisabilité.

    Il s’agit pour le groupe de défendre un projet qui ait du sens (différent d’une action pour l’action) et un apport réel et justifié pour la cible définie.